16. Comment les investissements dans Urbanitae sont-ils taxés ?

Aprende con Matías te explica cómo tributan las inversiones en Urbanitae y cómo declararlas a Hacienda

16. Comment les investissements dans Urbanitae sont-ils taxés ?

Tout le monde veut gagner de l’argent en investissant. Mais au-delà des conditions, des rendements et des risques, il existe un aspect crucial en matière d’investissement : la fiscalité. En d’autres termes, comment dois-je déclarer les bénéfices ? A cette occasion, nous parlerons de la fiscalité du crowdfunding immobilier et du crowdlending, et de la manière dont les investissements dans Urbanitae sont taxés.

Parlons d’abord de la déclaration d’impôt sur le revenu (IR), et de la manière de déclarer les investissements réalisés dans Urbanitae dans l’impôt sur le revenu. En 2022, Urbanitae a remboursé l’investissement dans dix projets. Un total de plus de 8,8 millions d’euros, avec un TRI de plus de 16 %. Les quelque 2.200 investisseurs qui ont bénéficié de ces avantages devraient vérifier dans leur déclaration d’impôts de cette année que le projet en tient bien compte.

Urbanitae et impôt sur le revenu

La première chose à préciser est que le fait d’investir dans un projet Urbanitae ne génère aucun type d’obligation, ni d’information ni d’imposition, dans la déclaration IRPF. Les investissements ne doivent être déclarés que lorsqu’il y a un gain, soit par la perception d’intérêts (projets de prêts), soit par la perception de dividendes (projets de plus-values).

Lorsque cet événement se produit – paiement de dividendes ou d’intérêts – le promoteur est tenu d’effectuer la retenue légale correspondant à chaque investisseur. . Pour la plupart des investisseurs, il s’agit de 19 %, soit le taux applicable aux rendements inférieurs ou égaux à 6 000 euros. Ces revenus sont imposés à l’IRPF en tant que revenus de capitaux mobiliers dans le cadre des revenus de l’épargne.

Il convient de préciser ici que la retenue est une chose et que l’imposition en est une autre. Il y a des moments où il y a un prélèvement et d’autres où il n’y en a pas : cela dépend de ce que dit la loi. La retenue ne signifie pas que vous allez payer ces impôts, mais seulement que vous les avancez et que, lors de la déclaration, ils sont ajustés. Le résultat final est l’imposition.

Dans la plupart des cas, les projets d’investissement en fonds propres et les projets d’investissement en fonds d’emprunt fonctionnent de la même manière sur le plan fiscal Les projets de capital, c’est-à-dire ceux dans lesquels un investissement est réalisé dans le capital social de la société à responsabilité limitée créée exclusivement pour développer le projet, sont imposés lorsque les bénéfices du projet sont versés sous forme de dividendes. Les projets de crowdlending sont imposés lorsque des intérêts sont versés. Il convient toutefois d’apporter certaines nuances dans le cas des projets de financement par actions.

Projets de plus-value

Parfois, les projets de plus-value génèrent de l’argent dès le départ, parce qu’il reste de l’argent dans la caisse de l’entreprise et qu’il est remboursé. Dans ces remboursements partiels, l’investisseur récupère le capital investi à la même valeur : comme aucun bénéfice n’a été généré, il n’y a pas de fait générateur d’impôt et donc pas d’obligation fiscale. Ce n’est que si ce remboursement partiel est effectué sous la forme d’un dividende extraordinaire qu’il y a obligation de payer l’impôt.

Le schéma habituel des rendements totaux des projets de capitaux propres est le suivant : paiement de dividendes, remboursement du capital et liquidation. Cependant, il arrive que des projets soient clôturés par un quota de liquidation. Pour l’investisseur, le résultat est le même. Toutefois, dans ce cas, il n’y a pas de rétention. Par conséquent, chaque investisseur devra inclure les données manuellement dans la déclaration d’impôt sur le revenu : J’ai acheté ces parts à cette date à cette valeur et je les ai vendues à cette autre valeur à cette autre date.

Personnes morales (sociétés)

Lorsque l’investisseur est une personne morale, par exemple une société, les choses changent. L’impôt prélevé sur les revenus perçus par les personnes morales n’est pas l’impôt sur le revenu des personnes physiques, mais l’impôt sur le revenu des sociétés. Il existe un cas dans lequel les sociétés sont exonérées d’impôt sur les bénéfices obtenus grâce à leurs investissements dans des projets de participation à Urbanitae.

Lorsqu’une entreprise investit au moins 5 % du montant financé, elle devient propriétaire de ces 5 % de l’entreprise qui développe le projet. Sur le plan fiscal, cette condition signifie que l’entreprise qui développe le projet est considérée comme une filiale de l’entreprise qui a investi dans le projet. Par conséquent, les bénéfices réalisés ne sont pas soumis à l’impôt sur les sociétés.

Urbanitae et impôt sur la fortune

Dans le cas de l’impôt sur la fortune, les investissements réalisés et l’argent qui se trouve dans le portefeuille de l’investisseur doivent être déclarés. Dans ce cas, ce ne sont donc pas les bénéfices qui sont imposés, mais les biens et les droits du contenu économique. Il s’agit, par exemple, des positions d’investissement au sein d’Urbanitae.

Pour la plupart des investisseurs, ce n’est pas un problème. En Espagne, l’impôt sur le patrimoine prévoit une exonération minimale de 700 000 euros. En outre, une exonération de 300 000 euros est prévue pour la résidence principale du contribuable. Il faut également tenir compte du fait que les contribuables dont l’impôt est exigible ou, même si ce n’est pas le cas, si la valeur des biens et des droits dépasse 2 000 000 d’euros, doivent présenter une déclaration pour cet impôt.

Après tout ce qui précède, il est important de souligner la chose la plus importante : la responsabilité de l’impôt incombe au contribuable. Toutefois, afin de faciliter la tâche des investisseurs, Urbanitae fournit à chacun d’entre eux des informations sur les investissements réalisés et les bénéfices obtenus chaque année. Dans le cas d’Urbanitae, le rendement annuel moyen à ce jour est de 17%. Puisqu’il faut déclarer, que ce soit avec de bons résultats.

Poster un commentaire